mercredi 22 octobre 2008

[Bonus Tracks] : MGMT, Don Caballero, Bauhaus, Zombie Zombie

MGMT - Oracular Spectacular
Label : Sony Rec
ords, Columbia Records
Sortie : 10 Mars 2008

2,5/5


Acheter Essayer Myspace

Inspiré par le glam-rock, l’électro discoïde et le psychédélisme hippie, Interstellar Spectacular est annoncé comme étant le grand album pop fédérateur de 2008 (certains y voient même une sorte de résumé de 30 ans de pop). Le cahier des charges de MGMT présage quelque chose de grand, d’évident. Dommage, il n’est respecté qu’à moitié. Globalement, on y trouve une vraie force mélodique, des hymnes réellement superbes (The Youth, The Handshake, Time To Pretend), sur des morceaux bouillonants aux structures pas vraiment simplistes. Mais l’ensemble, produit à l'excès, est noyé dans une surcharge d'effets souvent grotesques, qui, au lieu d'épaissir leur musique, la rend indigeste. Seul le cosmique et très réussi 4th Dimensional Transition pourrait être un exemple de sobriété comparé au reste. Pour l’instant on ne peut voir en MGMT qu’une sorte d’Animal Collective adolescent, qui à l’avenir gagnerait à ne pas se laisser envahir par un producteur trop imposant, car je continue à croire qu’il y a un bon potentiel en partie gâché.
MGMT - 4th Dimensional Transition



Don Caballero – Punkgasm
Label : Relapse
Sortie : 19 Aout 2008
2/5


Acheter Essayer Myspace

Punkgasm est le deuxième album du groupe instrumental de Pittsburgh depuis sa nouvelle formation et le départ de Ian Williams (Battles). Si la musique de Don Caballero gagne en puissance par un son plus heavy et moins réfléchi, elle perd les expérimentations harmoniques et rythmiques, qu’on retrouvaient dans les fascinants World Listening Class Problem (leur chef d'œuvre) et American Don (leur deuxième chef d'œuvre). L’absence du génial guitariste de Battles se fait donc encore ressentir. On sent que c'est un disque qui a été enregistré sans grande passion, ni sans aucun soucis de renouvellement, si l'on excepte l’ajout de chant sur quelques morceaux (cela reste trop anecdotique ). Au moins ils ne cherchent pas à impressionner, et cela reste un disque de Math Rock très honorable, quoiqu'assez banal. Punkgasm marque un temps où dorénavant on n’attendra plus jamais vraiment rien d’eux.
Don Caballero – Challenge Jets



Bauhaus - Go Away White
Label : Bauhaus Music
Sortie : 3 Mars 2008
2,5/5


Acheter Essayer Myspace

On sait tous que les tentatives de reprises d’activité des dinosaures du rock sont souvent calamiteuses (Pink Floyd et The Stooges en tête), avec lesquels on a souvent affaire à des parodies lisses de leur musique originelle. C’est un peu différent avec Bauhaus, groupe culte de Post Punk dark des années 80. Ils ont fait l’exploit de reproduire à l’identique le son de leurs meilleurs disques (la production poisseuse, les guitares, et même le timbre de la voix du chanteur, qui n’a pas évolué d’un poil), sans faire l'impasse sur la qualité des compositions. C’est comme si l’on avait pris le groupe tel qu’il était en 1983, et qu’on l’avait hiberné jusqu’en 2008 pour l’enregistrement d’un dernier disque. Leur style n’est pas trahis, ils ont su faire revivre leur musique : un beau copier-coller. Ni décevant ni très surprenant, Go Away White contient quand même son petit lot de morceaux à retenir, comme The Dog’s A Vapoure ou le très sombre et déchirant Saved.
Bauhaus - Saved



Zombie Zombie - A Land For Renegades
Label : Versatile
Sortie : 22 Février 2008
3/5

Acheter Essayer Myspace

Dans la série des revivals krautrock à la française (I Love UFO, Turzi, Service, One Switch To Collision), le groupe Zombie Zombie est le plus original. Composé de Neman Herman Düne à la batterie et d’Etienne Jaumet aux synthétiseurs et au chant, ce duo joue une BO mortuaire fictive digne des meilleurs films d’horreur de John Carpenter. Il faut aimer les sons de vieux synthés de collectionneurs, mais ils servent un univers horrifique et rétro-futuriste tellement bien cadré que même les plus réfractaires arriveront à y faire abstraction. La batterie disciplinaire est là pour cadencer la marche des morts-vivants, guidée par la voix hallucinatoire et inquiétante du chanteur : la rave vaudou n’attend plus qu’eux.
Zombie Zombie - I'm Afraid of What's There


François.

4 commentaires:

Tangee a dit…

Wao les critiques sont sévères par ici!!

J'attends de voir les disques qui auront 5/5...
En tout cas je découvre (et re-découvre) plein de choses! Merci!

Xiugazer a dit…

Je vous trous très justes dans vos critiques, personnellement, sans pour autant être d'accord avec vous, d'ailleurs... Vous asavez donner envie d'écouter des disques, et expliquer de façon amusante et/ou pertinente pourquoi tel autre disque vous parait mauvais, sans pour autant basculer dans le ridicule et le cliché.

Mettre un morceau en écoute par album dans la rubrique Bonus Tracks est une très bonne idée !

Je vous bise.

Rémi a dit…

Salut les gars, je sais pas si c'est pareil chez tout le monde (j'en doute fort), mais chez moi votre blog rame pas mal (ne serait-ce que pour faire défiler la page), ça vient du diaporama en haut à droite (avec les pochettes d'albums). Je le sais parce que sur mon blog on en avait mis un et ça faisait pareil jusqu'à ce qu'on le retire. Maintenant si je suis le seul chez qui ça rame, tant pis pour ma gueule. :D

Anonyme a dit…

je vous recommande de decouvrir un magnifique site qui parle de leboncoin