lundi 3 août 2009

[C'était mieux avant !] : Can #1 - Monster Movie (1969)




En pleine vague hippie, des artistes comme Captain Beefheart, Frank Zappa, King Crimson, ou White Noise marquent en 1969 la fin de la pop sixties en enregistrant des albums détachés de tous ces idéaux. De Cologne, un petit groupe teuton prépare aussi sa révolution, avec une approche frontalement radicale. Sur Monster Movie, Can fait déjà preuve d’une profonde singularité : on est dès les premières secondes attaqué par de violentes décharges soniques ; l’apocalypse avant Fun House des Stooges, du proto punk avant la révolution punk de 1977 ! Le rythme métronomique est en place, les parties de guitares sont nerveuses et stridentes, les notes de clavier acides, la basse hypnotique.

Ce rock primitif se voit influencé par les expérimentations bruitistes du Velvet Underground, qui trouve en Can son plus noble successeur. Au chant, le poète américain Malcolm Mooney avec son flow presque rappé (Father Cannot Yell) et ses mélodies instables (Mary, Mary So Contrary) participe aussi beaucoup à l’anomalie de l’album, pouvant crier jusqu’au dernier souffle (Outside My Door). Le morceau Yoo Doo Right (éditée à partir d’une jam session de 6 heures) achève l’album de ses 20 minutes de transe improvisée et physique. Une pièce maitresse hallucinante, qui marque Can au fer rouge dans la catégorie des anthologies du rock.

François.

Tracklist:
1. Father Cannot Yell (7:06)
2. Mary, Mary So Contrary (6:22)
3. Outside My Door (4:11)
4. Yoo Doo Right (20:27)
Télécharger Monster Movie

1 commentaire:

Joe a dit…

C'est mignon le tout petit lecteur grooveshark à côté de la pochette, j'aime bien !